Cycle : Quand le sport inspire l’art (3)

Les artistes d’avant-garde et l’art à la Belle époque

Par Ivéta Slavkova, docteur en histoire de l’art. Professeur à AUP (American University of Paris)

 

Les avant-garde de la fin du XIXe et du début de XXe siècle sont fascinés par le sport qui symbolise la vie moderne : courir de plus en plus vite, sauter de plus en plus haut correspond à la vision du progrès, dans un monde accéléré, plein de défis, que les artiste cherchent à représenter selon des codes esthétiques nouveaux. Il n’est donc pas étonnant que la figure du sportif soit récurrente dans les œuvres de cette période. Des rameurs de Thomas Eakins, peintre américain réaliste formé en France aux rugbymans de Robert Delaunay, dans un style cubiste et au footballeur de Boccioni, futuriste, les artistes cherchent à rendre, à travers le  corps sportif, la vitesse enivrante de la vie moderne. Nous allons voir à quel point leurs recherches plastiques novatrices sont liées à cette fascination pour le  nouveau sujet qu’est le sport.

Toutes les conférences du cycle : quand le sport inspire l’art

Salle Haroun Tazieff

3e étage

10, rue Farnerie

26000 Valence

Plus d'infos…